MAANS - Music As A New Sense

Vous avez une question ?
N'hésitez pas à nous contacter.

PAR MAIL :
contact@maans.eu

PAR TÉLÉPHONE :
06 61 74 93 14

SUR LES RÉSEAUX :

La musique, un langage universel ?

Peu importe avec qui et où nous nous trouvons dans le monde, le simple fait d’entendre une même musique peut nous rapprocher. Prenez une musique entraînante, avec un rythme bien défini. Vous aurez beau être avec des personnes différentes, chacun aura tendance à bouger la tête dans le même rythme. Il est aussi possible que nous reconnaissions les tonalités de certaines musiques. Les émotions qu’elles nous procurent sont alors les mêmes. De là, peut-on dire que la musique permet de communiquer avec le monde ? De nombreux chercheurs se sont tournés vers cette question d’un langage universel à travers la musique…

La musique dans toutes les cultures

Depuis le début de l’humanité, la musique a fait partie de nos vies. Même si elle ne sonne pas toujours pareille, elle est commune à toutes les cultures et tous les âges. En effet, que ce soit dès notre plus jeune âge avec les berceuses, ou durant des moments de culture avec les chants de guerre ou les hymnes de paix, la musique fait part entière de toutes les cultures. C’est en tout cas ce qu’une étude sur l’universalité et la diversité dans la musique par des chercheurs américains a pu démontrer. La musique existe dans toutes les cultures, qu’elle soit avec paroles ou sans. Elle est produite mondialement autour de trois grands contextes : la formalité, l’éveil et la religiosité. Dans toutes les régions du monde où elle est produite, elle est associée à des événements similaires. Que ce soit danser, partager son amour, célébrer quelque chose, dans le cadre de rituels religieux… les rythmes et tonalités sont alors très similaires d’une culture à l’autre. Des similitudes se sont naturellement créées dans la musique entre chaque culture. On peut donc se rendre compte que la musique n’est pas seulement question de culture, mais bien de psychologie humaine.

La musique, réel langage universel ?

Si la musique adopte les mêmes similitudes dans chaque culture, peut-on alors dire qu’elle correspondrait à un langage universel ? Des chercheurs d’Harvard ont démontré, grâce à une étude, que chaque culture comprenait les musiques de la même manière. Sur des extraits de 14 secondes, ils ont demandé à 750 internautes de 60 pays différents de déterminer la finalité de chaque extrait. Différents choix se présentaient à eux : danser, apaiser un bébé, guérir une maladie, exprimer de l’amour, pleurer les morts ou raconter une histoire. Les résultats étaient tels que peu importe la culture dont on vient, la compréhension musicale était la même. Cela pourrait s’expliquer au fait que la partie du cerveau liée au langage traiterait également la musique. Ce qui montrerait pourquoi on lui donne un sens.

Mais même si nous avons tendance à interpréter les musiques de la même façon, elle ne peut pas être complètement universelle. La musique occidentale étant assez répandue, il est commun pour un français, un américain et un canadien d’écouter les mêmes musiques. Cependant, certaines sonorités ne représentent pas les mêmes choses suivant les cultures où elles sont interprétées. Par exemple, dans les cultures asiatiques ou africaines, les tonalités majeures sont plutôt associées à la tristesse alors qu’en Occident elles représenteront plutôt la joie. Nous n’allons alors pas forcément comprendre les mêmes choses d’une musique à une autre. Il peut alors être difficile de parler de langage universel.

Les mêmes déclenchements dans nos cerveaux

Des neuroscientifiques de l’Université de Californie ont identifié les émotions que la musique déclenche. Cela en dépit des différences culturelles, puisque l’étude a été réalisé aux USA et en Chine. À partir de plusieurs échantillons de musique pour 28 émotions différentes, ils ont finalement abouti à 13 émotions majeures ressenties par les participants. Ils ont par la suite mis en place une “audiomap” qui définit les émotions mises en avant en fonction des extraits. Vous pouvez alors vous essayer à l’exercice et voir si les extraits proposés vous procurent les mêmes sensations que pour les participants.

Même si la culture de chacun peut changer la perception des émotions que l’on ressent en écoutant une musique, il existe beaucoup de similitudes dans le monde. Par exemple, plusieurs personnes pourront avoir un sentiment de peur sur une même musique, mais le ressenti pourra changer d’une personne à l’autre. Il sera alors positif ou négatif. Les résultats de ces différentes études sur l’universalité de la musique peuvent alors bénéficier aux thérapies qui l’utilisent. C’est donc un élément très important pour la musicothérapie, par exemple. Elles peuvent alors aider à comprendre quelles musiques peuvent apaiser les patients.

Partagez l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin


Téléchargez notre livre blanc !