MAANS - Music As A New Sense

Vous avez une question ?
N'hésitez pas à nous contacter.

PAR MAIL :
contact@maans.eu

PAR TÉLÉPHONE :
06 61 74 93 14

SUR LES RÉSEAUX :

Les missions du Chief Happiness Officer (CHO)

Avec la préoccupation de plus en plus importante sur la Qualité de Vie au Travail (QVT), de nouveaux métiers ont fait leur apparition. Notamment celui de Chief Happiness Officer (CHO) ou « Responsable du bonheur ». Ça fait rêver d’avoir un responsable du bonheur dans son entreprise, non ? Mais qu’est-ce que ce métier signifie vraiment et quel est son rôle ?

Un Chief Happiness Officer, c’est quoi ?

Ce nouveau métier est d’abord apparu chez Google puis dans d’autres startups de la Silicon Valley au début des années 2000. Il a été créé pour s’assurer du bonheur des salariés, autant dans leur poste que moralement. Cela vient d’une prise de conscience que le salaire n’est plus le seul ou même le principal facteur du bonheur des salariés. Les candidats aux postes recherchent désormais un endroit stimulant avec une ambiance agréable entre collègues et supérieurs hiérarchiques. Pourquoi pas même partager des apéros avec son manager ! Le CHO doit alors faire régner la bonne humeur dans l’entreprise et s’assurer que les relations entre tous se passent bien. Il doit se trouver au coeur de sa structure et parfaitement la connaître pour pouvoir inscrire ce poste dans la philosophie de l’entreprise.

Ses missions

La principale mission du CHO est bien sûr de s’assurer que les relations dans l’entreprise soient harmonieuses. Pour ce faire, il s’occupe de l’organisation d’événements tels que des petits déjeuners réguliers, des soirées à thèmes, des teambuildings… Ça fait envie, non ? Il peut aussi mettre en place une boite à idées pour que tous les salariés puissent partager ce qu’ils attendent de l’entreprise. Mais attention, un CHO n’organise pas seulement des apéros et des barbecues entre collègues ! Son profil est défini par la convivialité, la communication, les ressources humaines et l’organisation. Tant de qualités en une personne… Vous allez l’adorer ! Il doit créer les bonnes conditions pour que les salariés soient heureux au travail. Il va alors favoriser les échanges, faire attention à ce que les salariés ne soient pas en surcharge de travail, mettre en place des plans de sécurité psychologique et des entretiens individuels et collectifs pour pouvoir se rendre compte de l’état d’esprit des salariés. Le CHO prend soin de vous comme un troisième parent !

Pourquoi avoir un CHO ?

Mais alors qu’est-ce qu’apporte un CHO à une entreprise ? Plusieurs études de Harvard ou encore de MIT ont démontré qu’un salarié heureux rapporte plus à l’entreprise et est jusqu’à six fois moins absent et neuf fois plus loyal. D’après Nathalie Forestier, CHO chez Allo Resto, « un salarié heureux est un salarié plus innovant et plus créatif ». Faire attention à la qualité de vie au travail de vos employés peut vous rapporter beaucoup ! En effet, les avantages du bonheur au travail sont nombreux. C’est d’abord une des raisons pour lesquelles certains employés atteignent plus facilement leurs objectifs que d’autres. C’est aussi le meilleur moyen de garder des salariés fidèles à l’entreprise. Ils seront aussi plus innovants, moins absents et moins sujets aux burn-out. Le bonheur au travail améliore aussi le rapport avec les clients, puisque les employés seront plus aimables avec eux. Avoir un CHO permet aussi de vous démarquer de la concurrence auprès des éventuels futurs employés, cela vous permet de recruter des personnes et de les garder plus longtemps. Chouchouter ses salariés rapporte gros à une entreprise !

Il n’y a pas encore à ce jour de formation scolaire pour être CHO. Il existe cependant des formations courtes sur la thématique du bonheur au travail proposées par des professionnels dans ce domaine. C’est un métier qui évolue en permanence et qui demande une veille continue sur les bonnes pratiques et les outils. Ce sont avant tout des qualités humaines qui font d’une personne un bon responsable du bonheur au travail.

Sources : Fabrique Spinoza, manager-go, managerattitude

Partagez l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin