MAANS - Music As A New Sense

Vous avez une question ?
N'hésitez pas à nous contacter.

PAR MAIL :
contact@maans.eu

PAR TÉLÉPHONE :
06 61 74 93 14

SUR LES RÉSEAUX :

Les enceintes intelligentes, phénomène de mode ?

Avec plus d’une vente de Google Home par seconde dans le monde, les enceintes connectées sont un marché très florissant. Cependant, comme toutes les nouvelles innovations technologiques, la question se pose : révolution ou effet de mode ?

Un assistant personnel à domicile

Les enceintes intelligentes sont des haut-parleurs avec lesquels on peut interagir à l’aide de commandes vocales. Les usages sont variés : elles servent à gérer votre planning, diffuser de la musique ou la radio et de commander vos autres objets connectés (lampes, volets, thermostat, …). Véritables assistants personnels à domicile, ces « smart speakers » sont sur le point de s’introduire dans notre quotidien avec l’intention de révolutionner la domotique et le rapport que nous avons avec notre maison.

Déjà plusieurs modèles sont disponibles, notamment ceux de Google, Apple, Amazon, Sonos ou encore Orange (cocorico !), et le marché des enceintes intelligents est en plein essor. Effectivement, déjà plus de 50 millions de ces appareils ont été vendu aux États-Unis ces trois dernières années.

Alors, effet de mode ?

Avec le flop des Google Glass et la percée poussive des casques de réalité virtuelle, on est en droit de penser que les enceintes intelligentes sont un énième phénomène de mode. Seulement selon IDC, un cabinet d’analyse spécialisé dans les nouvelles technologies, le marché des enceintes connectées pourrait monter à 14.7 milliards en 2022 alors qu’il était à 3.7 milliards en 2017. Quand bien même la sortie de ces appareils est beaucoup plus récente en France (moins d’un an pour le premier), il s’en est déjà écoulé plus de 250 000 dont 75% de Google Home.

Et ces statistiques ne concernent que les particuliers, le secteur privé y voit également un gros potentiel. L’opportunité de développer leur business grâce à la commande vocale a pour conséquence que le chiffre d’affaire des ventes pourrait bondir de 1.7 milliards en 2017 à 33.9 milliards en 2022 (OC&C Strategy Consultant). En fer de lance, Carrefour permet déjà de commander ses courses en le demandant simplement à son assistant Google Home.

Mais à quel prix ?

« En veille permanente, ces assistants vocaux sont susceptibles d’enregistrer vos conversations, y compris celles de tiers, lorsqu’ils ont reconnu le mot-clé [« OK, Google »] », rappelle la CNIL.

Dans un guide intitulé « Des assistants connectés à votre vie privée », cette autorité nous donne quelques précautions d’usage afin de minimiser les risques liés à l’utilisation d’enceintes intelligentes :

  • Encadrer les interactions de ses enfants avec ce type d’appareils (rester dans la pièce, éteindre le dispositif lorsqu’on n’est pas avec eux) ;
  • Couper le micro / éteindre l’appareil lorsque l’on ne s’en sert pas ou lorsqu’on ne souhaite pas pouvoir être écouté ;
  • Avertir des tiers/invités de l’enregistrement potentiel des conversations (ou couper le micro lorsqu’il y a des invités)
  • Vérifier qu’il est bien réglé par défaut pour filtrer les informations à destination des enfants.

De plus, ces dispositifs ayant pour vocation de se retrouver au centre du foyer, il est normal que la question de la protection des données se pose plus particulièrement dans le domaine des publicités ciblées. À ce titre il vaut mieux éviter d’installer des fonctionnalités ne présentant pas de réelle utilité. La CNIL vous conseille également supprimer régulièrement son historique. Enfin ils recommandent d’être vigilant sur le fait que les propos tenus face à l’appareil peuvent enrichir votre profil publicitaire.

 

Source : Europe 1, Libération, CNIL