MAANS - Music As A New Sense

Vous avez une question ?
N'hésitez pas à nous contacter.

PAR MAIL :
contact@maans.eu

PAR TÉLÉPHONE :
06 61 74 93 14

SUR LES RÉSEAUX :

La musicothérapie : la musique comme moyen thérapeutique

On vous avait déjà parlé des bienfaits de la musique au travail, mais il s’avère que les sons, les rythmes et les mélodies ont des bienfaits bien plus larges. De ce constat, la musicothérapie, ou le fait d’utiliser la musique comme moyen thérapeutique, s’est beaucoup développée. On comprend mieux pourquoi certaines musiques nous rendent heureux !

La musicothérapie, pour quoi faire ?

Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l’Université de Caen est l’un des premiers à avoir identifié les bienfaits de la musique dans certains réseaux cérébraux. À l’origine, la musique était utilisée pour apaiser des souffrances psychiques, comme moyen de relaxation. Mais la musicothérapie s’est davantage développée et a permis d’étendre ses bienfaits thérapeutiques. Aujourd’hui, elle est utilisée pour améliorer des troubles comme l’autisme, l’Alzheimer, la schizophrénie ou encore lutter contre la dépression. Bien évidemment, tout le monde n’y est pas réceptif, mais cette technique a démontré de nombreux bienfaits.

Une thérapie aux nombreux bienfaits

La musicothérapie a de nombreux effets sur le comportement. Le plus connu est l’effet positif sur l’humeur d’un individu. Elle permet de lâcher-prise, d’être dans un état de relaxation très facilement. C’est un impact réellement positif sur le long terme, notamment pour les personnes qui prennent des antidépresseurs. Pour ceux qui préfèrent s’endormir en musique, sachez que ce n’est pas par hasard ou par simple amour de la musique. Ses effets apaisants permettent aussi d’améliorer le sommeil. Il a été démontré qu’à tout âge, la musique permet de faciliter l’endormissement et d’améliorer la qualité et la durée du sommeil. La musicothérapie permet également d’améliorer les rapports sociaux et de diminuer certains troubles du comportements comme l’agitation ou l’agressivité. Pour les personnes atteintes d’autisme, la musique peut faciliter les échanges et les interactions avec autrui. Elle favorise l’expression de soi et la conscience du corps. Elle a beaucoup plus de bénéfices que ce que l’on pourrait penser en écoutant notre musique chaque jour !

Quelles musiques pour qui ?

Une séance est faite selon les besoins de l’individu. Le musicothérapeute fait alors des choix de musique, d’intensité et de durée de la séance. Il faut d’abord déterminer si la personne est réceptive ou non à la musique. Le but de la séance est d’inviter le participant à exprimer ce qu’il ressent par la musique, à l’aide d’un instrument qu’il choisit. Le participant ne va pas être réceptif à la même chose selon le type de musique. Les musiques douces favorisent la concentration, la relaxation et la réduction du stress, mais elles servent aussi à améliorer le sommeil. En revanche, les musiques rythmées stimulent davantage la créativité, rendent positif et agissent sur le moral. La musique doit alors être adaptée aux besoins du participant.

L’utilisation des rythmes, mélodies et harmonies ont de réels bénéfices thérapeutiques. La musicothérapie connaît plusieurs formes et évolue en fonction des thérapeutes et des besoins du patient. Voilà quelques précisions qui devraient vous faire apprécier encore plus la musique que vous écoutez !

Source : Passeport Santé, Psychology Today

Partagez l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin