MAANS - Music As A New Sense

Vous avez une question ?
N'hésitez pas à nous contacter.

PAR MAIL :
contact@maans.eu

PAR TÉLÉPHONE :
06 61 74 93 14

SUR LES RÉSEAUX :

Focus sur le flexi-travail

Nous vous avions déjà parlé du flex-office, espace de travail qui s’adapte au mieux à tous les collaborateurs. Aujourd’hui, on vous parle du flexi-travail, méthode qui permet d’offrir aux collaborateurs une réelle liberté face à leur emploi du temps. Le but est de laisser chacun travailler à son rythme pour être toujours plus performant. Finis les horaires « traditionnels » et place à un planning plus souple !

Une méthode en développement

Même si cette méthode n’est pas encore très répandue, notamment en France, elle commence peu à peu à se développer. Le flexi-travail ne correspond pas seulement au télé-travail, même si cette méthode a beaucoup participé à son développement. Mais le flexi-travail c’est avant tout le fait d’écouter son corps pour trouver son rythme. C’est comprendre qu’il n’y a pas un modèle unique qui convient à tout le monde. En effet, certaines personnes travaillent mieux le soir, ou bien préfèrent travailler en fin de semaine. D’autres au contraire sont plus performantes tôt le matin. Le rythme quotidien du lever, coucher, manger qui a été imposé par la société n’est pas forcément adapté à tout le monde. L’adoption de cette méthode reste avant tout culturelle. Dans certains pays, comme au Royaume-Uni, cela fonctionne depuis plusieurs années.

Une histoire d’animaux

Linda Geddes, auteure du livre « Chasing The Sun » explique qu’il existe deux groupes majeurs de personnes dans la société : les « alouettes » et les « hiboux ». Les alouettes représentent les personnes qui sont plus productives en début de journée. Les hiboux au contraire sont des personnes qui se lèvent tard et travaillent tard. C’est notre chronotype qui définit la préférence d’une personne pour des activités matinales ou nocturnes. Cela ne signifie pas pour autant une différence de performance. Cependant, il peut y avoir des problèmes de compréhension entre deux personnes d’un chronotype complètement différent. Au travail, cela peut se traduire par le fait que les personnes qui arrivent tard le matin puissent être vues comme moins performantes et sérieuses que les lèves tôt. Pourtant, ne pas respecter le chronotype d’une personne peut amener à des comportements déviants. Il faudrait alors pouvoir s’adapter au rythme de chacun, surtout dans le milieu professionnel.

Un système de confiance

Pour mettre en place le flexi-travail, il faut d’abord adapté son management. Il faut être en confiance totale avec ses collaborateurs et oublier les moeurs auxquelles nous avons toujours été habitués. Certaines entreprises françaises ont commencé à essayer de s’adapter à cette méthode en ne travaillant que 4 jours par semaines. Beaucoup de managers laissent à leurs collaborateurs la liberté de faire leur propres horaires à partir du moment où leurs missions sont effectuées. Il faut avant tout être transparent avec ses collaborateurs et ne pas oublier que nous avons tous des façons différentes de travailler !

L’avenir n’appartient alors pas forcément à ceux qui se lèvent tôt ! Même si cette doctrine est très mise en avant, surtout dans le monde du travail, de plus en plus de personnes essaient de la casser. Il est très important de pouvoir s’adapter au rythme de tout le monde pour pouvoir rester performant tout en respectant la qualité de vie au travail de chaque collaborateur.

Source : ADN

Partagez l'articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin